Artisanat pour tous

index généralcourrielconditions d'utilisationconversions

Feuilles squelettisées

Vos bouquets de fleurs fraîches ou de fleurs séchées seront encore plus originaux avec quelques feuilles squelettisées. Celles-ci ressemblent à de la dentelle et sont conservées dans leur couleur naturelle, décolorées ou teintes.

Les feuilles squelettisées sont très fragiles mais, si on les manipule avec soin, on peut les incliner ou les recourber d'une manière originale, en les enroulant autour d'un crayon.

La préparation des feuilles squelettisées est longue, mal odorante et assez fastidieuse, mais le résultat obtenu vous récompensera car celles-ci sont vraiment très décoratives et se conserveront des années si vous les traitez avec soin.

Ci-contre, assemblage de feuilles squelettisées montées sur tiges naturelles, pour donner l'apparence d'un bouquet.

image


Feuilles appropriées

Les feuilles à la texture résistante se prêtent mieux à cette opération. Le magnolia est utilisé le plus couramment mais le laurier, le camélia, le chêne, l'érable, le tilleul, le houx et le poirier méritent aussi un essai. Les feuilles tombées ou celles qui ont commencé à changer de couleur se traitent mieux que les feuilles vertes car le processus est déjà entamé.

Les feuilles de houx et de quelques autres arbres à feuillage persistant forment, une fois tombées, un épais tapis sous les arbres; celles dont la couleur est la plus pâle se squelettiseront rapidement. Rejetez toutes celles qui sont marquées de taches brunes et tenaces. Ne ramassez que les feuilles dont la tige mesure au moins 2,5 cm.

Méthode naturelle

La plupart des feuilles à la texture résistante peuvent être squelettisées. Il est conseillé de traiter au moins le double du nombre désiré car il y a de nombreux échecs. La décomposition des feuilles dégage une odeur nauséabonde. Il est recommandé de travailler dans un apprentis ou dans un garage lorsque c'est possible, et non dans la cuisine.

Fournitures

  • Quelques feuilles
  • Un seau de 4,5 litres de contenance
  • Eau froide (de pluie de préférence)
  • Pinces à long bec
  • Serviette
  • Aiguille à repriser
  • Buvard
  • Fil de fer de fleuriste (pour le montage)


Technique

  1. Mettez les feuilles dans le seau le plus rapidement possible après la cueillette.
  2. Recouvrez-les entièrement d'eau.
  3. Attendez plusieurs semaines, en ajoutant de l'eau quand c'est nécessaire. L'eau ne doit pas être changée quand elle devient trouble et mal odorante car c'est le signe qu'il y a activité bactérienne et le limbe de la feuille se décompose d'autant plus vite que cette activité est très intense. La chair des bords va se désagréger tandis que la partie centrale et plus solide restera.
  4. Au cours des 4 premières semaines, examinez les feuilles de temps en temps. Quand la partie verte sera décomposée et que seules les nervures restent apparentes, retirez soigneusement une feuille de l'eau, pour tester.
  5. Tenez la feuille par la tige avec les pinces.
  6. Placez-la sous le robinet d'eau froide. Pendant ce temps, retirez délicatement avec les doigts la chair verte du limbe de la feuille. Vous pouvez aussi enfoncer la pointe d'une aiguille à repriser près de la côte centrale à l'extrémité de la tige. Si la feuille est suffisamment décomposée vous devez pouvoir retirer le limbe des nervures. Lavez ensuite la feuille sous le robinet jusqu'à ce qu'il ne reste plus que les nervures.
  7. A ce moment, faites sécher le squelette de la feuille: Posez-le à plat sur une serviette, entre deux feuilles de papier buvard. Serrez-la soigneusement entre celles-ci en posant un livre léger par dessus.
  8. Une fois sèche, vous pouvez tiger chaque feuille sur un fil de fer de fleuriste pour vous en servir dans des compositions florales. Ou encore, utilisez-les à la place des fleurs séchées (carte de souhaits, décorations extérieures de bougies piliers, etc.).


Méthode rapide

Cette méthode ne convient qu'aux feuilles résistantes et dures comme celles de magnolia, de fuchsia, d'érable et de houx.

Fournitures

  • Feuilles décrites ci-haut
  • Réchaud à gaz ou plaque chauffante
  • Vieille casserole de grande dimension (elle sera détériorée par l'opération)
  • Bicarbonate de soude
  • Eau froide (de pluie de préférence)
  • Journal
  • Pinces à long bec et couteau
  • Serviette et buvard


Technique

  1. Préparez une solution concentrée de bicarbonate de soude et d'eau à raison de 120 g de bicarbonate par 1 litre d'eau.
  2. Mettez les feuilles dans cette solution et faites-les bouillir jusqu'à ce que le limbe soit pulpeux.
  3. Sortez quelques feuilles, et à l'aide des pinces, posez-les côte à côte sur un journal; pendant ce temps, laissez les autres feuilles tremper dans la casserole.
  4. Retirez la pulpe du squelette avec la partie épaisse d'une lame de couteau.
  5. Rincez à fond et très délicatement dans l'eau froide.
  6. Séchez les feuilles, d'abord sur une serviette puis entre les feuilles de buvard, en appuyant légèrement dessus.


Bractées et graminées

Plusieurs sortes de bractées et de graminées peuvent être squelettisées par décomposition. Les bractées sont souvent des feuilles brillantes et colorées qui accompagnent l'inflorescence; ainsi, les "fleurs" rouges du poinsettia sont en fait des bractées, alors que les véritables fleurs sont petites et peu développées. Les hortensias réussissent particulièrement bien, mais vous pouvez essayer avec tous les végétaux du jardin pourvu qu'ils soient résistants et nervurés.

Le meilleur moment pour squelettiser ces éléments se situe au moment où la texture a changé, à la fin de la floraison, pour devenir dure et résistante. Laissez-les sur le plant le plus longtemps possible à la fin de la floraison. Il serait même préférable qu'il y ait un coup de gelée car celle-ci active la décomposition. Si vous habitez une région sans gelée, il faut envelopper le matériau dans un sac de plastique et placer celui-ci dans le compartiment à glaçons du réfrigérateur, ou un congélateur, pendant un jour ou deux.

Squelettes naturels

Vous pouvez parfois trouver des squelettes de feuilles, soit sous un tapis épais de feuilles mortes ou au dégel dans le jardin ou le parc. Lorsque vous aurez découvert cet endroit, revenez plus tôt l'année suivante pour en cueillir avant qu'ils n'aient été endommagés, pour obtenir de beaux spécimens. Lavez-les délicatement et, si nécessaire, décolorez-les.

Décoloration

Si les feuilles ont perdu leur couleur, ou si vous préférez qu'elles aient une teinte plus neutre, vous pouvez les décolorer en les faisant tremper dans de l'eau additionnée d'eau de Javel du commerce, à raison d'une cuiller à soupe d'eau de Javel par litre d'eau. Retirez-les avec des pinces quand elles seront à la couleur désirée, puis rincez-les à l'eau courante. Faites-les sécher sur une serviette puis pressez-les doucement entre deux feuilles de buvard.

Teinture

Les feuilles squelettisées se teignent avec de l'encre ordinaire. Laissez-les quelques minutes dans une soucoupe remplie d'encre puis faites-les sécher sur une feuille de papier journal.

Dorure

On peut dorer une feuille squelettisée par électrolyse. La feuille est peinte avec une peinture à base de cuivre pour la rendre conductrice. Ensuite elle est immergée dans une solution électrolytique et la magie des charges positives / négatives de l'électricité, des dépôts métalliques sur la surface à base de cuivre fait son oeuvre. Ce processus se déroule sur une période de trois jours ou plus. La dorure peut être remplacée par une solution d'argent ou de cuivre.

Si la feuille est faite de fine veines alors un "filigrane" de feuille apparaîtra; si une feuille a peu de veines alors la surface électroformée sera solide. Astuce: une électrolyse prolongée se traduira également par une forme plus opaque et plus solide. Aussi, prendre le temps supplémentaire pendant le processus assure que les dépôts métalliques seront uniformes.

Entretien: Les feuilles-bijoux doivent être nettoyées soigneusement avec un linge chaud et pas avec des abrasifs pour maintenir leur longévité.






Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.




web
analytics