Artisanat pour tous

index généralcourrielconditions d'utilisationconversions

Fleurs pressées - Technique de base



Cueillette

Ne vous limitez pas aux plantes de votre jardin ou de votre bordure. Cherchez dans les haies, les bois et les champs. Recueillez aussi des herbes et des feuillages; ils ajoutent une belle touche verte à vos compositions. Cueillez plusieurs variétés de fleurs, de préférence de petites tailles et facile à aplatir.

Il faut toujours cueillir les fleurs, feuillages et herbes par temps sec, après que la rosée se soit évaporée. S'ils sont mouillés, ils risquent de moisir. Au mieux, les fleurs perdront de leur éclat.
Vérifiez aussi la présence d'insectes. Les pucerons raffolent du suc des fleurs et celles qui ont un centre très fourni, comme les marguerites, ont tendance à en être infesté.
Choisissez les plus belles, épanouies mais pas encore complètement à maturité.

Pour les feuilles, regardez dessous pour la présence d'oeufs d'insectes ou de chenilles. Par contre, les taches sous les fougères mâles ne sont pas des parasites mais des spores qui risquent toutefois de tacher votre composition. Essuyez-les bien pendant qu'elles sont encore fraîches.

Une fois cueillis, il importe de presser fleurs et feuilles le plus vite possible, surtout les fleurs sauvages, car elles se fanent très rapidement. Pendant la cueillette, déposez les fleurs en petites quantités dans des sacs de plastique que vous scellerez (pour les empêcher de sécher avant d'être mises sous presse).

Il n'y a toutefois aucune façon de prédire les résultats d'une cueillette, sinon de faire plusieurs essais. Choisissez des fleurs de couleurs et de formes variées. Les fleurs jaunes et orangées ont plutôt tendance à conserver leurs couleurs, mieux que les bleues, les lilas, les rosées et les rouges qui pâlissent ou brunissent selon le cas.

Préparation avant pressage

image
1 2 3



#1 - Coupez les boutons de rose et ceux de toutes les autres fleurs charnues, car l'humidité qu'ils contiennent les feront moisir avant de sécher.

Coupez-les dans le sens de la longueur, au milieu, avec un couteau bien aiguisé ou une lame de barbier (celle avec un manche).

Pressez ensuite les deux faces coupées contre le papier buvard pour enlever le plus d'humidité possible.

#2 - Certaines fleurs, comme les primevères, ont une petite protubérance à l'arrière de la corolle.

Aplatissez ces fleurs en enlevant d'abord la tige et en coupant la protubérance avec des ciseaux bien aiguisés. Posez ensuite la fleur contre le papier buvard, la corolle tournée sur celui-ci.

#3 - La plupart des feuillages et certaines herbes exigent une préparation.

Les tiges épaisses peuvent être tailléees avec un stylet (ex-acto pointu) avant le pressage.



Pressage (dans un livre)

image
1 2 3 4



Prenez les fleurs par la tige et examinez-les attentivement. Les fleurs plates ne nécessitent aucune préparation.

Celles qui ne le sont pas, comme les roses et les oeillets par exemple, doivent être pressées pétale par pétale. Commencez à les séparer par les pétales extérieurs.

D'autres fleurs, comme les digitales et les pieds-d'alouette doivent être détachées de leur tige.

Amincissez en biais, à l'aide d'un couteau très coupant, le bas des tiges des graminées et la base des feuilles à tige large.

#2 - Prenez une feuille de papier absorbant (buvard) et déposez-la sur un gros livre ouvert.

Disposez les fleurs sur le papier, en laissant de l'espace entre chacune pour une meilleure absorption de l'humidité par le buvard.

Toutes les fleurs doivent être de même épaisseur, sinon les plus petites ne seront pas suffisamment pressées.

#3 - Recouvrez les fleurs d'une autre feuille de papier absorbant, sans la glisser, et fermez le livre délicatement.

Rangez ce livre sous une pile de livres qui servira de poids.

#4 - De deux jours à six semaines plus tard, ouvrez le livre avec précaution.

Enlevez les fleurs une à une avec des pinces à épiler à bouts ronds.

Si les fleurs restent collées au buvard, les dégager soigneusement.

Note

Personnellement, j'apprécie beaucoup la taille des annuaires de téléphone pour servir de livre de base. Pour ne pas avoir à le déplacer (pour chercher un numéro), j'en garde toujours un exemplaire d'une année précédente uniquement à cet usage. Il est déconseillé d'utiliser un livre auquel vous tenez beaucoup, car l'humidité des fleurs qui sèchent fait gondoler les pages et il est impossible de les redresser par après.

Pour la presse, rien de tels que quelques volumes d'une grosse encyclopédie.






Cette page fait partie du site "Artisanat pour tous" © (année en cours). Toute utilisation à des fins commerciales, ainsi que l'archivage du site, en tout ou en partie, sont strictement interdits.

Le texte est subjectif. L'auteur ne se tient pas responsable des accidents qui pourraient subvenir en cas de négligence, des erreurs typographiques (ou de traduction), ou de la disponibilité des pages.
Tous les documents sont publiés ici uniquement pour des raisons éducatives et informatives. Aucune permission n'a été demandée ou accordée pour la diffusion, la traduction ou la modification des documents utilisés.




web
analytics